TÉLÉCHARGER IL EST VENU LIBÉRER LES CAPTIFS DE REBECCA BROWN


Qui aujourd'hui n'a pas entendu parler du livre de Rebecca Brown, Il est venu libérer les captifs? La plupart d'entre nous ont rencontré des personnes 6 déc. Il est venu libérer les captifs PDF Kindle - Kindle edition by alacio. Download it once and read it on your Kindle device, PC, phones or tablets. Use features like. IL EST VENU LIBÉRER LES CAPTIFS par Rebecca Brown (livre) Le PDF que tu t'apprêtes à télécharger ( pages) ne contient qu'une.

Nom: il est venu libérer les captifs de rebecca brown
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre!
Système d’exploitation: Android. iOS. MacOS. Windows XP/7/10.
Taille:68.89 Megabytes


BROWN TÉLÉCHARGER CAPTIFS LES VENU EST DE IL LIBÉRER REBECCA

Mais je devais apprendre que Satan avait une soif inextinguible de sang et de destruction. Nous étions environ mille personnes réunies dans une veille grange. Comme souvent, il est trop tard, à moins de prendre soi-même l'initiative. Je ne pouvais pas dormir car des hautsparleurs beuglaient constamment. Il maltraitait très durement ma mère. Toutes deux étaient serrées à la taille par une corde tissée d'or. En grandissant, je découvris que j'avais des pouvoirs inexplicables.

Titre: il est venu libérer les captifs. Auteur: Rébécca Brown Voir le document: mazzanoromano.info /il%20est%20venu%20liberer%20les%2 Description. Racontée alternativement par Elaine et Rebecca Brown. Même si les Couverture du livre de R. Brown “Il est venu libérer les captifs”. setthecaptivesfree Il faut. 6 déc. Il est venu libérer les captifs Pendant 17 ans, Elaine servit son Maître, Satan avec une totale soumission. Puis elle rencontra Docteur Rebecca.

Yung Mee C. Pourquoi autant d'acharnement contre ce livre et la révélation qu'il contient, qui ne contient aucune fausse doctrine mais des révélations spirituelles insupportables à entendre pour l'intellect? L'ennemi, qui est aussi le prince de la puissance de l'air, ne veut pas que les vérités contenues dans ce livre, qui relate un témoignage et à la fois un enseignement, viennent à la lumière, puisque par définition, il appartient aux ténèbres.

Pour les chrétiens qui souhaitent vraiment savoir si ce qui est dit dans ce livre vient de Dieu ou pas, Rebecca Brown met en garde dans la préface, qu'il faut prier et demander à Dieu Sa protection avant de lire ce livre, ce n'est pas un roman ni un livre quelconque. On ne peut pas aborder uniquement ce livre avec un esprit cartésien, il faut plus que cela, il faut une révélation de notre Dieu tout-puissant dans notre esprit.

Aneszka T. C'est à la fois un témoignage et un enseignement. Il est passionnant à lire et révèle des réalités dont on ne parle pratiquement jamais.

Il m'a permis de comprendre certaines choses avec une clarté que je n'ai pas retrouvée ailleurs. Je ne sais pas pourquoi une réserve a été émise par les libraires. Hélène obtint également plus de puissance grâce à cette transaction.

Le sang fut prélevé par Hélène et donné à Grâce. Ensuite Grace but mon sang au cours d'une cérémonie, qui permit à Satan et à Grace de me posséder. Ma mère n'était pas chrétienne. Elle ne savait pas non plus que son acte allait faire de moi un être marqué, qui allait être surveillé attentivement par les satanistes, etqui entraînerait plus tard mon propre engagement dans la secte.

Satan avait à présent une possession de choix. J'étais un nouveau né dans lequel des démons et des esprits pouvaient avoir leur demeure, et, en grandissant, je pouvais devenir très puissante, capable dans la vie , en devenant de plus en plus consciente de moi-même, même dans mon plus jeune age.

Je savais qu'il y avait en moi quelque chose de différent et de spécial, sans savoir exactement ce que c'était. Quatre jours après ma naissance, on dit à ma mère qu'elle pouvait m'amener dans un hôpital pour enfant dans un centre médical proche. Je subis là un certain nombre d'opérations chirurgicales. En réalité, il fallut seize années de chirurgie plastique pour me modeler le visage.

Je dus aussi subir de longues heures de rééducation de mon langage, de soins auditifs et dentaires, etc Ce fut le commencement de nombreuses années de souffrances, de solitudes et de rejet. De souffrances, parce que la chirurgie plastique provoquait des sensations atroces de brûlures pendant la période de convalescence, après chaque opération. De solitude, parce que je n'étais pas comme les autres enfants. De rejet, à cause de leurs réactions devant mon aspect défiguré.

J'avais très peu d'amis. J'appris à me battre, et à me battre très bien, pour être capable de m'en sortir. Il y avait tellement d'interruptions de ma scolarité à cause de mes opérations, qu'il mettait difficile de garder les quelques amis que je me faisais. A l'école, les enfants semblaient prendre plaisir à me taquiner, à me provoquer, et à se moquer de moi, jusqu'à ce que je ne puisse plus le supporter.

Je changeais constamment d'école, pour ne pas rester plus de 2 ans de suite ds la même école. Mes parents pensaient que ce serait mieux pour moi de ne pas affronter le même groupe d'enfants 2 années suivant. Mais je me retrouvais sans cesse en face des même enfants parce que les réactions étaient les mêmes dans toutes les écoles.

Rien ne changeait, année après année de souffrance. Peu après ma naissance, ma mère se remaria. Mes parents n'allaient pas à l'église. Ils ne m'empêchait pas d'y aller, mais eux-même n'y allaient pas. Chacun attendait que l'autre fasse le premier pas. Comme souvent, il est trop tard, à moins de prendre soi-même l'initiative. Finalement, je me joignis à un groupe de jeune dans une église.

C'était un groupe très actif dans une église pentecôtiste. J'avais alors 16 ans, et je fus accepté dans le groupe de jeune, parce que je savais chanter, jouer de la guitare, et de la batterie.

J'avais beaucoup de talents sur le plan musical, comme sur le plan artistique. Ce fut une courte période de bonheur pour moi. En grandissant, je découvris que j'avais des pouvoirs inexplicables.

Je ne savais que faire avec ces pouvoirs, ce qu'ils étaient exactement, ni d'où il provenaient. Certaines personnes me disaient que j'avais des "dons" spéciaux. J'ai une tante qui est profondément engagée dans la sorcellerie et le spiritisme.

Elle avait en général tout notre grouper d'enfants autour d'elle, pour nous montrer des jeux occultes. J'avais aussi une force physique inhabituelle. Au cours de ma 1ere année d'école secondaire, je me rappelle avoir été approchée par une fille qui était iesbienne, et qui tentait certains gestes sur moi.

Un certain jour, après un cours de gymnastique , je fus prise d'une rage incontrôlable, et manquer de la noyer dans les toilettes. Elle était bien plus grande que moi, mais je l'aurais tuée si plusieurs adultes n'étaient pas intervenus. Je restais dans la même école durant tout le secondaire. Là aussi, les élèves se moquaient de moi. Ce qui peut vous arriver de pire à cet âge, c'est que vos propres camarades de classes vous maltraitent et se moquent de vous.

J'avais atteint le point où je ne pouvais plus le supporter. J'ai ensuite le souvenir que 5 professeurs ont du me séparer de lui. Je l'avais presque battu à mort. Je lui avais fracturé le nez, la mâchoire, et quelques autres os de la face. J'avais une force qui n'était pas naturelle. Ce garçon pesait près de kilos et je n'en pesais pas 50 à l'époque.

IL EST VENU LIBERER LES CAPTIFS | LA SAINTETE FM/TV

Je n'avais même pas eu un seul bleu ds cette bagarre, même pas sur les poings. Cette force me semblait inquiétante, mais pour l'instant je m'en réjouissait.

C'était pour moi la seule façon d'avoir un peu de paix. Personne n'osait plus me provoquer. Mais je devrais bientôt découvrir que toute cette paix allait être anéantie par un mensonge de SATAN, que j'allais regretter pendant très longtemps, et que je regrette encore. Je suis reconnaissante à JESUS de m'avoir aimé pendant tout ce temps, bien que je ne l'aie pas réalisé à l'époque.

J'aimais la force que j'avais. Je ne savais pas d'où elle venait, mais je voulais le découvrir, pour en avoir davantage. C'est alors que je rencontrai une amie nommée Sandy, dans le groupe de jeune de mon église.

Elle fréquentait aussi le même lycée que moi. En réalité, elle faisait du recrutement pour la secte satanique et me conduisit dans l'étape suivante du plan de Satan pour ma VIE. Sandy devint mon amie, presque ma seule amie. Je la rencontrais à l'église, dans le groupe de jeunes dont j'ai déjà parlé.

Je n'allais pas à l'église pour entendre parler du Seigneur, mais pour fréquenter les autres jeunes. Sandy et moi, nous participions à divers programme de jeunes dans notre église, et nous étions aussi des copines au lycée. Nous travaillons ensemble et nous sortions ensemble. Sandy était une jolie fille. Elle était plus riche que moi, très bien habillée et très populaire. Elle ne semblait pas être trop gênée en ce qui me concernait. Je pensais qu'elle m'avait prise en amitié plus par pitié que par autre chose, mais j'ignorais que c'était parce que qu'elle faisait du recrutement pour la Fraternité.

Peu après l'incident avec le joueur de rugby, Sandy me dit qu'elle avait remarqué en moi une puissance spéciale, que peu de gens possédaient. Elle ajouta qu'elle connaissait un endroit où je pourrais apprendre à obtenir davantage de cette puissance. Elle me dit: "Écoute, je sais que tu es solitaire et abattue, et je pense avoir quelque chose qui peut t'aider.

Il était situé dans une petite ville à quelques kilomètres de là, et se tenait pendant l'été. Le lycée était fermé à ce moment là et comme je n'avais rien d'autres à faire, je décidais d'y aller. Je dis à mes parents que j'allais dans un camps d'église. Ils ne s'occupaient pas vraiment de ce que je faisais. J'étais dans la crainte et pourtant dans l'allégresse. Je pensais que j'avais enfin trouvé une amie, et que c'était peut être la réponse à la fois à ma solitude, et à mes questions concernant cette étrange puissance que je sentais en moi.

Sandy me parla de ce camps tout le temps qui précéda notre départ. Elle me le décrivait comme l'endroit idéal où je serais acceptée et désirée, et où l'on aurait besoin de moi. Elle me dit qu'on avait besoin de mes capacités, et que celle-ci pouvaient être devellopées.

Je pourrais devenir célèbre et riche et obtenir tout ce que je désirais. A mesure qu'elle me parlait ainsi, je sentais cette étrange puissance en moi s'éveiller et se développer. Elle ne me dit pas non plus la vérité sur ce groupe. Je vais arrêter un moment mon témoignage pour vous décrire brièvement ce groupe. Le groupe, qui s'intitule lui-même secrètement la Fraternité, est composé de gens qui sont directement contrôlés par SATAN, et qui l'adorent.

C'est une secte très dangereuse qui se développe très rapidement. Elle possède 2 centre principaux aux Etats-Unis, l'un sur la cote ouest, essentiellement dans la région de San Francisco-Los Angeles, et l'autre dans le Middle-West des Etats-unis, où je vivais. Elle est divisée en groupes locaux, ou chapitres, ou encore loges. Ces loges peuvent aller de 5 à 10 personnes à plusieurs milliers. C'est aussi la branche américaine du groupe qui est décrit en Angleterre dans le livre de Doreen Irvine "Arrachée aux Démons".

Cette secte est extrêmement secret. Elle ne garde aucune liste de ses membres. Même les contrats, que ses membres signent avec Satan de leur propres sang , sont brûlés par les grands prêtres et les grandes prêtresse.

Ceci n'est pas souvent connu des membres de rang inférieur de la secte. Ces satanistes infestent toutes les couches de la société, riches et pauvres. Même les milieux très bien éduqués, les forces de police, les fonctionnaires du gouvernement, les hommes et femmes d'affaires, et même certains soi-disant pasteurs d'églises chrétiennes.

Tout ceci ne sert que de couvertures. Ils vivent une double vie et le font avec beaucoup de compétence. Ce sont des experts en tromperie. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Ils sont soumis à une discipline rigide par Satan et ses démons.

Les sacrifices humains concernent le plus souvent des bébés nés en dehors du mariage, de divers membre de la secte, entre les mains de médecins et d'infirmières appartenant à la Fraternité, afin que leur mère ne soient jamais vues dans un hôpital. La naissance et la mort de ces bébés ne sont jamais déclarées. D'autres sacrifices sont pratiqués sur des victimes kidnappées ou sur un membre de la secte qui doit être discipliné où qui se porte volontaire, parce qu'il ne peut sans doute plus supporter la vie qu'il mène.

Beaucoup d'entre eux sont des meurtriers de sang froid extrêmement habiles. Chaque loge est dirigée par un grand prêtre ou grande prêtresse. Ils atteignent cette position en obtenant les faveurs de Satan de diverses manières, et en accroissant toujours davantage leur puissance dans le domaine de la sorcellerie. Il y a beaucoup de compétition interne dans la secte. L'un de cesgroupes est composé de gens qui descendent directement des druides de l'ancienne Angleterre. Ce sont des gens extrêmement puissant et dangereux, et ils sont en relation avec la Fraternité.

Ils pratiquent fréquemment des sacrifices humains. Leur origine remonte au Moyen Age en Europe, mais en réalité leurs racines remontent aux sorciers de l'Ancienne Égypte et de Babylone, qui étaient assez puissant pour reproduire 3 des 10 plaies envoyées contre l'Égypte au temps de Moïse. Ces sorcières sont incroyablement puissantes.

Elles peuvent envoyer des maladies et tuer sans aucun contact physique leurs victimes, même à des milliers de Km. Bien entendu, tout ceci, est accompli par l'intermédiaire des démons. Les sorcières sont trompés lorsqu'elles pensent qu'elles contrôlent les démons, alors que se sont SATAN et ses Démons qui se servent d'elles. D'incroyables atrocités sont commises dans la secte par des hommes tellement dominés par les démons qui les habitent. Ils perdent tout sentiment d'amour et de compassion et deviennent des êtres cruels, qui n'ont presque plus rien d'humain.

Nous reparlerons de ceci plus loin. Je pénétrai directement dans cette secte, lorsque je me rendis avec Sandy dans ce camps d'été. L'excitation vous empêche de voir ou d'entendre beaucoup de choses. On nous conduisit tout d'abord aux dortoirs où nous devions séjourner, et nous avons reçu un accueil très chaleureux. Le camps abritait beaucoup d'installations: musées, bibliothèques, différentes maisons où l'on pouvait rencontrer des Clairvoyants, des hypnotiseurs, des diseurs de bonne aventure par la choromancie ou la cartomancie, des experts en vaudou, etc Certains d'entre eux vivaient là en permanence, d'autres venaient seulement à certains moments.

Nous avons suivi beaucoup de cours où l'on nous enseignait à développer et à utiliser nos "facultés". Sandy me conduisit dans la grande église satanique qui se trouvait dans le camps, environ 2 heures avant la réunion principale du soir.

Le soleil se couchait, et toutes l'église était sombre. Seule brillait la lumière émise par 13 cierges disposés en cercle sur le sol près de l'entrée de l'église.

Ces cierges projetaient l'ombre sinistres de 13 silhouettes assises sur le sol, chacune derrière l'une des cierges. En nous rapprochant le plus, je pus remarquer que ces silhouettes étaient 13 femmes, toutes vêtues de manière semblable. Elles portaient de longues robes blanches comportant de larges capuchons rabattus sur leurs têtes. Elles se tenaient assises sur le plancher de bois soigneusement ciré, lesjambes croisées, le buste droit, les bras repliées sur la poitrine, fixant dans une concentration absolue les cierges placés devant elles.

Ces cierges mesuraient environ 60 cm de haut et près de 10 cm de diamètre. Ils étaient fait de cire noire, et chacun était posé sur une longue et étroite bande de papier recouverte d'une fine écriture. La cire coulait le long des cierges sur les bandes de papiers. Les femmes ne portaient ni bijoux ni ornement d'aucune sorte.

Elles ne faisaient aucun mouvement, mais chantaient continuellement à voix basse et murmuraient des prières qu'elles offraient à Satan. Il s'en dégageait une puissance qui, tout à la fois, me fascinait et me remplissait d'une crainte révérencieuse. Je pouvais ressentir la profonde excitationde cette puissance inexplicable qui était en moi. Je m'assis et passai 2 heures à observer leur cérémonial. Le lendemain soir, je me sentis poussée à venir assister à la même scène.

Les autres membres de la secte parlaient d'elles en les appelant les "MERES", et peu savaient en réalité qu'elles étaient ce groupe d'élite. Elles ne donnaient jamais à aucun homme leurs identités, car les hommes étaient strictement exclus de leur groupe. Elles étaient cependant la "centrale" et la principale source de puissance de la secte, et leur existence était un secret jalousement gardé, même à l'intérieur de la secte.

Elles ne toléraient aucune faiblesse parmi elles et détruisaient celle qui ferait preuve de faiblesse. Leur groupe comprend très peu de jeunes femmes. Le 2nd soir, après leur cérémonie, l'une des femmes s'approcha de moi. Elle me dit qu'elle avait remarqué mon intérêt et qu'elle connaissait déjà la puissance inhabituelle qui était en moi. Elle aurait beaucoup aimé que je m'engage dans leur programme de formation.

Elles me parlaient avec désinvolture et amabilité et me dirent qu'elles pouvaient mieux que quiconque, m'apprendre à développer et à étendre ma puissance de manière considérable. J'avalais l'hameçon, le bouchon et la ligne.

Elles me parlèrent tout d'abord de la position élevée que je pourrais atteindre et de la manière dont je pourrais utiliser cette puissance en moi pour obtenir tout ce que je voulais. Cette puissance venait de Satan et non pas de Dieu. Elles m'enseignèrent à chanter et à psalmodier, me disant que si je désirais quelque chose, tout ce que je devais faire était allumer mon cierge et y placer dessous ma liste de prières.

Ces requêtes ne devaient pas être faites pour moi seule, bien entendu, parce que je ne devais pas être égoïste. Je pouvais demander l'élévation ou l'abaissement de quelqu'un.

Il suffisait que le nom de cette personne soit inscrit sur le papier à coté du mien. Finalement, le dernier jour du camps arriva, et je me préparai à rentrer chez moi. Soudain, je réalisai que toute l'amabilité de ces personnes dans le camps n'était qu'une façade, et que mon engagement n'était plus un jeu. Il ne dépendait même plus de ma volonté. Sandy me dit qu'elles voulaient me parler brièvement dans l'église avant notre départ, en même temps que le grand prêtre et la grande prêtresse.

Je retournai à l'église avec plusieurs autres personnes. Dès que nous eûmes pénétré dans l'église, nous vîmes des gardes armés se placer immédiatement devant les portes, et l'on nous demanda de nous tenir devant le petit groupe, près de l'entrée de l'église.

Le grand prêtre nous dit alors que nous avions été sélectionnées pour nous joindre à la Fraternité. Cela signifiait que nous devions signer un contrat avec Satan, de notre propre sang, au cour d'une réunion prévue pour le lendemain soir. Je demandais ce qu'il y avait dans ce contrat. On me répondit que je devais me livrer corps, âme et esprit à "notre glorieux satan", qui me donnerait en retour de nombreuses "bénédictions". On nous dit aussi que si nous refusions, ils utiliseraient certains moyen de "persuasion" pour nous faire changer d'avis.

Je leur répondis que je ne signerais absolument pas ce contrat.

REBECCA BROWN:Il est venu libérer les captifs

La grande prêtresse intervint alors pour me dire que je n'avais pas le choix. Il me le tordit avec une telle violence que je crus qu'il me l'avait cassé. Il me dit que je devais fléchir le genou devant la grande prêtresse et lui demander pardon pour mon insolence, sinon il me battrait jusqu'à ce que j'obéisse. Ulcérée, je m'écriai: Alors, vas-y, tu peux commencer, parce que je ne m'inclinerai devant aucune femme!

Ensuite, je ne me souviens plus de rien. Je reviens à moi dans une petite cellule de quelques mètres carrés. Elle était complètement nue, avec un plancher dur en bois. La porte comportait un petit vasistas, par lequel on pouvait m'observer depuis le couloir.

L'obscurité était presque totale. On me laissa dans cette pièce pendant 24 heures, qui me semblèrent plusieurs jours. Je ne pouvais pas dormir car des hautsparleurs beuglaient constamment. On me répétait sans cesse que toute la gloire, tout l'honneur, toute l'adoration revenait à Satan, qu'il était le dieu de l'univers. On me disait aussi que ma famille était sous surveillance, et qu'elle serait torturé et mise à mort si je n'acceptais pas les règles et ne signais pas le contrat.

Je ne reçus aucune nourriture ni aucune boisson pendant tout ce temps. Elles m'aidèrent à me baigner et à me revêtir, sur mon corps nu, d'une robe de satin blanc. On me laissa les pieds nus.

La robe tombait jusqu'au sol et était serrée à la taille par une corde blanche. Elle avait un long capuchon et de longues manches amples. Elles ne portait aucun ornement. Les femmes me dirent que je ne devait plus résister, et que je ne pouvais éviter mon destin.

Elles me parlèrent des merveilleuses "bénédictions" que je recevrais en me consacrant à mon "père Satan". On me conduisit à la réunion dans une camionnette fermée, afin que je ne puisse pas voir où nous allions.

VENU REBECCA CAPTIFS IL DE TÉLÉCHARGER LIBÉRER BROWN EST LES

Cette réunion ne se tenait pas dans l'église satanique qui se trouvait dans le camps. Il n'avait aucune fenêtre et se trouvait au milieu d'une foret. Il ressemblait à une sorte de grange isolée et il y avait un peu de paille sur le plancher de bois. La salle était faiblement éclairée par de nombreux gros cierges dont la lumière dansait tout le long des murs.

Les cierges étaient disposés 3 par 3. Chaque groupe comportait 1 cierge noir, 1 cierge blanc et 1 rouge. L'assemblée était composée de à personnes assises sur de simples bancs en bois, face à l'estrade.

Celle-ci, faites en bois, était bordée de torches allumées, placées sur des support d'environ 1,50 m. Un autel de pierre grossièrement taillée se trouvait au milieu de l'estrade, sur une sorte de chevalet. J'appris plus tard que c'était pour faciliter son transport. La pierre était striée de coulées brunes, provenant du sang des sacrifices offerts sur l'autel, sacrifices aussi bien d'animaux que d'êtres humains. Malgré mon épuisement et ma frayeur, j'éprouvais un sentiment d'excitation, au contact de l'extraordinaire puissance invisible dans cette salle, à laquelle répondait une excitation de la puissance qui était en moi.

De l'encens brûlait et remplissait la salle de son odeur. Je pense qu'il devait être mélangé à quelques drogues car je me sentis rapidement toute étourdie. La salle était absolument silencieuse. Toutes les silhouettes vêtues de robes à capuchons regardaient attentivement l'estrade vide. A un signal invisible, de nombreuses petites clochettes commencèrent à tinter, agitées à la main lorsque le grand prêtre et la grande prêtresse sortirent de l'ombre et s'engagèrent silencieusement sur l'estrade.

IL EST VENU LIBERER LES CAPTIFS

Le grand prêtre et la grande prêtresse étaient vêtues de robes identiques. Elles étaient faites de la même étoffe de satin noire, du même style que la mienne, brodée de rouge tout autour du capuchon, le long de la bordure centrale, et tout autour de l'extrémité des longues manches. Toutes deux étaient serrées à la taille par une corde tissée d'or. Leurs pieds étaient nus, comme ceux de tout le monde.

LES VENU LIBÉRER BROWN REBECCA DE EST CAPTIFS IL TÉLÉCHARGER

Tous deux portaient un sceptre d'environ 1 m de long. Celui de la grande prêtresse était en or. A son sommet était plantée une croix inversée et un serpent était enroulé tout au long du sceptre, jusqu'à la croix.

Le sceptre du grand prêtre étaitidentique mais en argent.

CAPTIFS LIBÉRER REBECCA DE TÉLÉCHARGER VENU BROWN IL LES EST

Les sceptres étaient respectueusement portés dans le creux de leurs bras. Leur présence imposait le respect. C'était la première fois que j'assistais à une véritable réunion de la secte.

Rebecca Brown: Il est venu libérer les captifs

Toutes les autres n'avaient été que des jeux pour amuser la galerie. Après quelques remarques d'introduction, je fus conduite devant l'estrade par deux gardes.

Nous vous la présentons parce qu'elle a demandé à être des nôtres. Nous te l'avons promise, car tu nous as promis en retour tes bénédictions" On me donna ensuite un couteau pour me taillader le doigt, mais je refusai de le faire. Mais j'étais décidé à ne pas m'incliner devant eux. D'un petit geste de la main la grande prêtresse ordonna au garde de cesser de me battre.

D'une voix qui dénotait le mépris, elle dit qu'il y avait des moyens bien plus efficaces de me démontrer que j'avais tort. Je la regardai avec étonnement prendre position, avec le grand prêtre de part et d'autre d'un grand pentagramme étoile à 5 branches dessiné sur le plancher au milieu de l'estrade. Le pentagramme était inscrit dans un cercle, et un cierge noir était posé à chacune des pointes de l'étoile.

D'un simple geste de la main, la grande prêtresse alluma tous les cierges en même temps, sans même toucher un seul. Elle commença ensuite une incantation, et le grand prêtre l'accompagna dans son chant. L'auditoire chantait aussi, à certains moments, lorsque les petites clochettes sonnaient. Soudain le pentagramme fut enveloppé d'un nuage de fumée et d'une lueur aveuglante.

La salle se remplit aussitôt d'une odeur nauséabonde de souffre enflammé. Il était immense et mesurait près de 2,50 m de haut.

Il me fixait d'une manière menaçante, se balançant d'avant en arrière. Grace, la grande prêtresse se tourna vers moi et me dit que si je n'obéissais pas et ne signait pas le contrat, je serais livré au démon qui me torturait à mort. Cela me suffit! Mais j'avais en même temps le désir intense de posséder la puissance déployée par Grace, la grande prêtresse. Je fis signe que j'acceptais de signer le contrat.

Deux femmes s'approchèrent alors et me revêtirent d'une robe noire, au dessus de la robe blanche. La robe noire était en coton, et du même modèle que la blanche. La couleur noir signifiait que je n'étais plus une novice.

Je pris le couteau qui m'était présenté et me fis une profonde entaille à un doigt. Je trempais ensuite un stylo à plume dans mon propre sang, et signai le contrat de mon nom, spécifiant que je me livrais corps, âme et esprit à Satan. Immédiatement après avoir signé le contrat, je fus enveloppe d'une charge d'énergie électrique qui me parcourut du sommet de la tête jusqu'au doigt du pied. Elle était si puissante que je fus projetée à terre.

Alors que j'étais étendue sur le sol, m'efforçant de récupérer, je réalisai que Grace était entrain de faire une autre incantation. Il étendit les mains et me saisit brutalement les épaules, avant que j'ai eu le temps de dire quoi que ce soit. Je ressentis immédiatement une chaleur épouvantable parcourir tout mon corps, et sentis à nouveau une forte odeur de souffre.

Sous l'effet de la douleur, je m'évanouis et ne me souviens plus de rien, jusqu'à ce que l'on me dépose brutalement dans la camionnette, pour me reconduire au camps. A ce moment là, j'étais tellement épuisé et prises de vertiges, à cause du manque de nourriture et de boisson, que je ne parvins pas à comprendre pleinement la signification de tout ce qui m'étais arrivé.

Je restai encore une semaine au camp, pour permettre à mes coupures et à mes bleus les plus apparents de guérir. Lorsque je rentrais à la maison, il me semblait que j'étais l'une des personnes les plus puissantes de la terre. Je savais que je possédais une puissance qui dépassait l'imagination de la plupart des gens. Environ, un mois après avoir signé le contrat avec Satan, j'eus ma 1ere rencontre avec la grande prêtresse locale.

La loge satanique de ma ville natale était assez importante, et regroupait environ personnes. La grande prêtresse me contacta et me dit qu'elle voulait me voir chez elle. Je fus très surprise d'être convoquée par une personnalité d'un si haut rang. Trèspeu de jeunes filles étaient appelées à rencontrer la grande prêtresse sinon pour être punies ou pour recevoir un message très particulier.

Sa maison était raffinée et très belle, et elle la dirigeait d'une main de fer. Il faut avoir un rang très élevé pour être accepté dans ce type de formation. La grande prêtresse était une femme déjà âgée. Malgré son âge, c'était une femme très séduisante. Son attitude était amicale, mais il y avait pourtant quelque chose de très froid dans sa personnalité. Elle savait que je devais la "remplacer". Une grande prêtresse est toujours mise à mort lorsqu'elle est remplacée par une autre sorcière.

Elle reçoit l'ordre de Satan ou de l'un de ses démons de haut rang, de former une autre sorcière pour la remplacer. Et elle n'a pas d'autres choix que d'obéir à cet ordre. Je trouvai étrange qu'elle me demande d'être formée pour occuper une position aussi haute, moi qui était si jeune et si nouvelle dans la secte. Mais j'ignorais, à cette époque, que les démons qui étaient en moi étaient bien plus forts que les siens, et que Satan lui avait ordonné de m'enseigner exactement qui ils étaient, comment les utiliser et, finalement, comment la DÉTRUIRE.

J'aimais la vie et je ne voulais pas faire du mal à cette femme. Mais je savais que si je ne le faisais pas, c'était elle qui me tuerait. Au cours des 20 mois suivant, je reçus une formation intensive dans plusieurs domaines. Nous nous rencontrions souvent au moins chaque semaine. Le contenu de la formation que me donnait la grande prêtresse consistait essentiellement en incantations.

J'appris à invoquer des esprits pour qu'ils se tiennent à ma disposition. Elle m'apprit à projeter et à utiliser cette étrange puissance que je sentais en moi depuis si longtemps.

EST CAPTIFS VENU REBECCA BROWN TÉLÉCHARGER LIBÉRER LES IL DE

Elle m'apprit que ces facultés provenaient de démons habitant en moi. Ce fut surtout grâce à elles que je pus apprendre à développer ma puissance aussi rapidement que je le fis. Par leur moyen, j'appris beaucoup de secrets qui restaient inconnus de la plupart des autres grandes prêtresses. Elles me demandèrent de me joindre à leur groupe mais je refusai.